QUI EST CARMEN MARIA VEGA?

La chanteuse (de son nom d’état civil Carmen Maria Vega) est née au Guatemala et vit à Lyon depuis l’âge de 9 mois. A 7 ans sa mère lui fait commencer des cours de théâtre. Un de ses oncles lui fait bénéficier de sa discothèque éclectique; un autre, féru de jazz (et pratiquant lui-même) lui communique sa passion (notamment pour les chanteuses de jazz afro-américaines). Vers ses 15 ans Carmen prend conscience de son potentiel vocal, tout en fréquentant les concerts de reggae, ska, rock alternatif.
Après un échec à un concours d’art dramatique elle se tient dans l’expectative de rencontres opportunes pour pratiquer le chant de façon originale. En 2005 cette rencontre se formalise en la personne du guitariste et auteur-compositeur Max Lavegie. Celui-ci venait de passer 5 ans en Angleterre (conservatoire à Londres, enseignant, ingénieur du son en studio) sans entrevoir la moindre possibilité de débouché dans la chanson française.
Carmen et Max se produisent en duo dans des clubs et café-concerts, reprenant des standards de jazz. Sans succès.
Le guitariste se met alors à écrire et composer des chansons spécifiques à la personnalité de la chanteuse ; à commencer par La menteuse (en un après-midi).
Faisant un passage par le Conservatoire de Lyon, ils ont l’occasion de présenter sur scène leurs créations récentes. Ils sont favorablement remarqués par des programmateurs de spectacles. Suite à quoi, puis au bouche-à-oreille, ils enchaînent plus de 200 concerts à travers la France (dont La Cigale à Paris), s’adjoignant en route le contrebassiste Alain Arnaudet. Des singles sont vendus localement.
Les Carmen se font repérer au Chantier des Francos et au Off du Printemps de Bourges. (L’habitude est prise d’appeler simplement le groupe Les Carmen).
En 2009 ils bénéficient des aides apportées par le FAIR. Le batteur Toma Milteau (fils de l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau) les rejoint sur scène.
En octobre 2009 un premier album éponyme aux noms du groupe et de la chanteuse voit le jour. Il est largement distribué et apprécié majoritairement par les médias. (Avec notamment un passage à l’émission-concert d’Isabelle Dhordain sur France-Inter: Le pont des artistes).
Fin mars 2010, ils donnent 2 concerts à l’Alhambra de Paris.

Style et influences

La chanteuse Carmen apprécie particulièrement la scène où elle se sent comme chez elle avec la présence du public. Elle endosse à chaque chanson le rôle d’un personnage haut en couleur: interprétés pour certains de façon humoristique et énergique, pour d’autres de façon plus touchante et reposée. Ces personnages s’inspirent de gens croisés dans la vie réelle, mais recomposés et réinventés.

Carmen Maria Vega cite comme influences musicales Ella Fitzgerald, Nat King Cole, Charlie Parker, Pearl Bailey, Sanseverino, IAM, Akhenaton, Nina Simone, Matthieu Côte, Billie Holiday, Evelyne Gallet, Koltes, Veronique Olmi. Les cultures rock et punk sont également de ses domaines de référence.

Ce contenu a été publié dans Artistes, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>